Changement d'adresse...

Le blog de la librairie change d'adresse.

Le nom de domaine ne change pas (www.lalibrairieniort.com) et renvoie directement sur le nouveau blog. (dont l'adresse est http://lalibrairiedeshalles.ek.la/)

 

Celles et ceux qui suivaient nos annonces grâce aux flux RSS devront donc mettre à jour leurs abonnements pour continuer à nous suivre.

 

Le blog Haut-et-Fort ne sera quant à lui plus alimenté et servira d'archives pour nos animations passées.

 

librairie-des-halles-petit.jpg

Publié dans Echos d'ici ! |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

En mars

Mercredi 21 mars, à 18h30

rencontre avec

 

Claude Juin

 

pour son livre :

Des soldats tortionnaires : guerre d'Algérie : des jeunes gens ordinaires confrontés à l'intolérable (Ed. Robert Laffont)

 

Claude Juin est né en 1935. Appelé du contingent en Algérie en 1957-1958, il raconta sa guerre dans Le Gâchis, publié en 1960 sous le pseudonyme de Jacques Tissier, et bientôt interdit. Ancien DRH et maire de Bessines, Claude Juin est docteur en sociologie depuis la soutenance de sa thèse « Guerre d'Algérie : la mémoire enfouie des soldats du contingent » (EHESS, 2011), matrice de Des soldats tortionnaires.

 

A l'occasion des cinquante ans des accords d'Évian en mars 2012, un livre-choc sur la torture en Algérie.
De 1956 à 1962, en Algérie, par obligation légale, sans avoir été sélectionnés et sans avoir bénéficié d'une préparation adaptée à leur mission, deux millions et demi de jeunes Français ont vécu une situation dramatiquement exceptionnelle. La politique dite de « pacification » a en effet amené une génération en armes, prétendument pour ramener l'ordre, à libérer des pulsions de destruction et, pour certains, à devenir des meurtriers.
Comment des hommes « ordinaires » d'à peine vingt ans, appelés du contingent, en sont venus à commettre l'intolérable ou à être les protagonistes passifs d'exactions diverses, allant jusqu'à la torture ou à l'exécution sommaire ?
Sur la base de lettres et de témoignages saisissants, inédits ou clandestins, Claude Juin, qui fut lui aussi soldat en Algérie et assista à de telles scènes, démonte les mécanismes tortionnaires. Il analyse comment vont naître chez ces hommes, pourtant forgés aux valeurs républicaines des Droits de l'Homme et de l'esprit de la Résistance, un fort sentiment de racisme et une haine viscérale à l'égard de la population musulmane - il observe notamment comment son « copain de régiment » Bernard en est venu à pratiquer régulièrement la torture. Il montre en quoi la soumission aux ordres, la peur, la vengeance, la frustration, l'accomplissement du devoir furent autant de prétextes pour justifier l'intolérable, pour faire taire les « cas de conscience ».
« Les jeunes soldats, écrit Claude Juin, parce qu'ils vivaient un évènement hors du commun, ont pu devenir cruels, tout en restant des gens ordinaires de la condition humaine. J'ai vécu au milieu d'eux, ils étaient parmi nous. Dans l'abomination, ils demeuraient des hommes. »

 

 

 

Jeudi 22 mars, à 18h

 

Dans le cadre du festival Nouvelles Scènes

 

Concert à la librairie de l’artiste

Greenshape

 

Le Festival Nouvelle(s) Scène(s) revient en 2012 plus vivant, plus curieux, toujours avant-gardiste ! La nouveauté et la création musicale s'invitent à nouveau un peu partout à Niort. Musiques actuelles, contemporaines, expérimentales, inclassables et nombre de cas à part (un florilège de cas à part) rythmeront en 2012 un parcours de plus de 30 concerts, répartis dans près de 20 lieux. Cafés-cultures, salles de concerts, lieux insolites ét éphémères, nous continuerons de marquer notre territoire tout en innovant pour que ce rendez-vous reste un véritable espace de découvertes et d'émotions.
Nouvelle(s) Scène(s), le plus petit des grands festivals ? A vous de faire le bon choix ! 

 

Pour plus d'informations :

http://www.myspace.com/greenshape

http://www.nouvelles-scenes.com/

 

 

Vendredi 23 mars, à 18h

 

rencontre - dédicace avec

R. J. Ellory

de son nom complet Roger Jon Ellory, est un écrivain britannique, auteur de romans policiers et de thrillers. Il est né à Birmingham le 20 juin 1965.

 

A l’occasion de la sortie de son livre

Les anges de New York (Ed. Sonatine)

 

La rencontre sera précédée d'une séance de dédicaces à 17h.

 

résumé du livre :

Franck Parish, inspecteur au NYPD, a des difficultés relationnelles avec sa famille et ses collègues. Obligé de consulter un psychothérapeute, le flic va révéler l'histoire de son père et des anges de New York, ces flics d'élite qui, dans les années 80 ont nettoyé Manhattan de la pègre et des gangs. Cette histoire, son histoire semble bien différente de la légende communément admise.

 

Le site officiel (en V.O.) de l'auteur

http://rjellory.com/

 

 

Festival Regards Noirs


Du mardi 27 mars 2012 au samedi 31 mars 2012 - de 13h à 19h30 - au Musée du Pilori

Pour J.P. Manchette (1942- 1995), maître du polar français « le bon roman noir est un roman de critique sociale, qui prend pour anecdote des histoires de crimes.» L’auteur de La Position du tireur couché, Nada, etc., a inspiré Regards noirs, événement organisé par la Librairie des Halles et l'Hydragon, avec la complicité de la Ville.

A découvrir en exclusivité, des planches de Max Cabanes (grand prix du festival d'Angoulême), tirées de son prochain album, Fatale, et de La princesse du sang, tous deux adaptés de romans de J.P. Manchette et réalisés en collaboration avec Doug Headline, le fils de celui-ci.

Lecture Publique le mercredi 28 mars - 18h30 au Musée du Pilori

Pour JP.Manchette (1942- 1995), maître du polar français « le bon roman noir est un roman de critique sociale, qui prend pour anecdote des histoires de crimes.» L’auteur de La Position du tireur couché, Nada, etc., a inspiré "Regards noirs". Organisé par la libraire des Halles, l'Hydragon et la Ville, cet événemant commencera par une lecture publique par Emma Sudour de La princesse du sang, roman inachevé de Manchette.

Une lecture qui fera écho à l'exposition de planches de l'album BD, adaptée de ce roman par Doug Headline, le fils de Manchette et dessinée par Max Cabanes - grand prix du festival d'Angoulême. Cette expo permettra aussi de découvrir en exclusivité l'univers de son prochain album, Fatale, autre roman de Manchette adapté par son fils.

 

Lecture Publique le vendredi 30 mars - 18h30 au Musée du Pilori

Pour Regards noirs, la comédienne niortaise Emma Sudour lira des textes de deux auteurs contemporains.

Marseillais, mathématicien et libertaire, Maurice Gouiran dévoile sous des intrigues policières qui ont pour cadre sa ville natale des épisodes sulfureux de l’Histoire. A écouter lors de la lecture, Franco est mort jeudi.

Quant à François Arago sa profession de médecin réanimateur ne l’empêche pas d’éparpiller les cadavres au Mexique, dans Le Jaguar sur les toits. Un thriller et premier roman publié chez Métaillé.

Nous sommes invités à venir les rencontrer le lendemain avec un troisième acolyte, Doug Headline, fils de Jean-Patrick Manchette.

 

Rencontre avec trois auteurs le samedi 31 mars - 15h au Musée du Pilori

Trois auteurs de romans noirs viendront rencontrer les Niortais : Doug Headline, François Arango et Maurice Gouiran.

Le premier, fils de Jean-Patrick Manchette, est en train d'adapter avec le dessinateur de BD Max Cabanes (grand prix du festival d'Angoulême) une oeuvre de son père : Fatale.

Marseillais, mathématicien et libertaire,  Maurice Gouiran dévoile sous des intrigues policières se déroulant dans sa ville des épisodes sulfureux de l’Histoire.

Quant au troisième, François Arango, sa profession de médecin réanimateur ne l’empêche pas d’éparpiller les cadavres au Mexique, dans Le Jaguar sur les toits.

Publié dans Rencontres à venir |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Vernissage de l'exposition de Claude Blondeau


 

librairie-des-halles-moyen.jpg


a le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition de

 

Claude Blondeau

 

le jeudi 15 mars à 18 h 30


 

Blondeau.JPG


Publié dans Rencontres à venir |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Albane Gellé !

Copie de affich Albane Gellé 6 Microsoft Office Publisher.jpg

Publié dans Rencontres à venir, Rencontres extérieures |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Dans le désordre !

  Vie animale

Justin Torres. Traduit de l’américain par Laetitia Devaux.9782879298207.jpg

Éditions de l’Olivier. 18 €

Premier roman surprenant ! L’histoire d’une famille vue par le petit dernier de la fratrie… Trois frères, un couple mixte, qui sous la plume et le regard de Justin Torres, jeune auteur américain, va prendre les traits d’une meute en quelque sorte !

Roman court, composé de courts chapitres au rythme fou, à la prose inventive, à l’énergie déroutante, aux sentiments âpres qui se conjuguent au temps de la violence. Et lorsque la tendresse est là, c’est avec la même puissance « animale ». Chaque caresse est un coup de poing, chaque mot aussi ! C’est un peu comme si le chaos régnait sur tout et sur tous…

Ne passez pas à côté !



       La roue et autres nouvelles.

                            Christian Gailly. Éditions de Minuit. 13 €

9782707321923.jpg 

Une première, Christian Gailly nous offre des nouvelles ! Huit nouvelles et le même plaisir à le lire, à retrouver la musique de sa prose, la malice de ses propos, son atmosphère si particulière, son humour pince sans rire, ses histoires d’amour … On y retrouve même certains personnages de ses livres précédents. Et de nouveaux, comme ceux de l’écrivain narrateur. Dérision, autodérision, questionnements sur l’écriture, sur la vie peut-être tout simplement… mais rien n’est simple chez Gailly !

 

 


Le Glacis. 

Monique Rivet. Éditions Métailié. 14 €9782864248491.jpg

Saluons une fois de plus l’art d’Anne-Marie Métailié de nous dénicher des textes tombés dans les oubliettes mais éclairant notre passé. Impossible de ne pas penser au magnifique livre Un regard innocent. Journal de la guerre civile en Espagne d’Encarnacion Martorell i Gil. Des textes pris sur le vif. Une voix de femme encore, mais cette fois-ci sous forme d’un roman empreint de la réalité de l’Algérie du milieu des années 50 et jamais publié à ce jour. Laure, la narratrice y est nommée professeur de lettres ; son premier poste sûrement. Elle arrive avec ses habitudes de parisienne du Quartier Latin, avec une naïveté, une vitalité et une liberté de ton qui dérangent ! C’est une Algérie en guerre qu’elle découvre, mais on la reprend ! Il ne s’agit pas de guerre, mais d’événements. Les codes sont là, et régissent le quotidien, les relations entre les différentes communautés, les amitiés, l’amour, instaurant un régime de la dénonciation, des traitrises, de l’horreur protégés par les discours officiels.

Laure, loin des préjugés n’y comprend rien, ou lorsqu’elle comprend, il est trop tard ! 

A signaler : les rééditions de quatre textes chez Minuit épuisés depuis longtemps. Mais je vous en reparlerai bientôt !

 

En attente de petits mots... les journées sont trop courtes ....

 

Calligraphie des rêves de Juan Marsé. 9782267022810.jpg

Merveilleux roman publié aux éditions Christian Bourgois et traduit de l'espagnol par Jean-Marie Saint-Lu.

 

 

                 


9782330002251.jpg

                        La tristesse du samouraï

                                                                                          de Victor del Árbol. 

                   Du noir traduit de l'espagnol par Claude Bleton, publié chez Actes Noirs.



 

9782818014172.jpg

                     La liseuse de Paul Fournel.

                      Roman jubilatoire publié chez P.O.L.

Publié dans Lectures d'Anne-Marie |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

samedi 25 février à 17 heures !

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous recevons

                     ce samedi 25 février à 17 heures 

9782350301860.jpg Éric Gautier

à l’occasion de la parution de son dernier livre

Pour en finir avec la langue de bois

aux éditions Atlande.


Lecture par

Guy Denize et Michel Martin 


 Et bien sûr, signature et échanges informels

autour d’un verre !

 

Rien de tel que ces petits textes vivifiants pour chasser la morosité ambiante ! Ni novlangue, ni bien sûr langue de bois vous ne trouverez ici… mais bien tout leur contraire ! D’une plume alerte et poétique au ton ironique et caustique, Éric Gautier nous offre des textes brefs regroupés en éloges du quotidien, en instantanés officiels et en noms d’oiseaux.

A butiner, dans l’ordre ou dans le désordre, à lire et relire, à partager à haute voix entre amis… une chose est sûre :

A lire sans modération, le sourire aux lèvres !

 

Publié dans Rencontres passées |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Séance de dédicace de Jérôme Pintoux

Rencontre-dédicace avec


Jérôme Pintoux


samedi 18 février de 10h30 à 12h.

 

à l’occasion de la sortie de son livre :

 

jerome pintoux.jpgInterviews d'outretombe : confessions des classiques du Lagarde et Michard

 

Sans aucune table ou boule de cristal, l'auteur a convoqué des écrivains disparus depuis longtemps et leur a posé des questions indiscrètes. Ainsi il a eu de mauvais rapports avec Marguerite Yourcenar, qu'il admire tant, et il s'est bien entendu avec Léon Bloy dont il déteste l'intolérance.

 

 

Petite présentation de l’auteur issue de l’article que la NR lui a consacré :

Prof de français, à la retraite depuis peu, Jérôme Pintoux, dont le grand-père et le père tenaient la fameuse droguerie de la rue Basse, institution du commerce local aujourd'hui dirigée par son frère, signe « Interviews d'outre-tombe, confessions des classiques du Lagarde et Michard ».

 

Et un lien pour écouter l’interview de Jérôme Pintoux sur France Culture.

Publié dans Rencontres passées |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Une carte du tendre à travers la correspondance !

Mardi 14 février à 18 heures : Soirée festive !

Attention horaire inhabituel ! pour une première !

Lectures et musique …9782080116185.jpg

autour de la correspondance amoureuse !

Une date qui ravit, ou fait fuir….

Cette soirée pourrait être un détournement de l’événement…

Elle est proposée, imaginée, mise en scène par des amis,

lecteurs infatigables :

Cécile, Dominique, Fabienne, Marie-Pierre et Patrick

accompagnés en musique,

à l’accordéon par Frédérique et Monsieur Pichelin.

 

Ils ont exploré un pan de notre mémoire amoureuse à travers de vieilles cartes postales chinées et dénichées dans les brocantes de la région !

 Une correspondance riche, parfois… non, je n’en dirais pas plus !

 A vous de venir découvrir ce que l’on s’écrivait côté cœur

entre 1912 et 1942 !

 

 

Publié dans Rencontres passées |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |